REPUBLIQUE DU SENEGAL - MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Le virus de l'hépatite E (VHE) est un virus à ARN qui est retrouvé dans les selles et dans le sérum. L'infection est endémique en Inde et en Asie du Sud-Est et du centre. Il se présente sous forme d'épidémies touchant plusieurs centaines à plusieurs milliers de personnes, particulièrement après des pluies abondantes.

Le virus de l'hépatite E est la première cause d'hépatite virale dans le monde et on estime que le tiers de la population mondiale a été infectée par ce virus. Si la majorité des cas survient dans les pays en voie de développement, on assiste à une émergence de cas d'infection  dans les autres pays industrialisés où le virus se transmet à l'homme par la consommation d'aliments contaminés insuffisamment cuits.

Dans sa forme aiguë, l'infection aiguë peut être mortelle chez les personnes âgées, les femmes enceintes et chez les personnes malades du foie. Chez les personnes immunodéprimées (patients greffés, patients sous chimiothérapie le VIH), l'infection par le virus de l'hépatite E peut évoluer vers une hépatite chronique et entraîner une cirrhose

Transmission

La transmission se fait par voie féco-orale, surtout par l'absorption d'eau contaminée par des matières fécales. La contamination périnatale est décrite. Elle augmente le risque de mort in utero ou au cours des premières heures suivant la naissance. Il n'y a pas d'évidence de transmission sexuelle ou parentérale.

Prévention

Les mesures d'hygiène sont les plus efficaces :

Bouillir l'eau contaminée suffit à inactiver le VHE.

Eviter de manger des fruits de mer, des aliments crus ou mal cuits, des fruits et légumes non pelés. Ces mesures sont particulièrement importantes pour les femmes enceintes. En effet, outre le risque de transmission au fœtus décrit plus haut, le risque de létalité maternelle lors d'une hépatite E augmente avec l'avancement de la grossesse pour atteindre jusqu'à 25% durant le troisième trimestre.

L'utilité d'une prophylaxie secondaire par immunoglobulines est toujours discutée. Plusieurs vaccins sont en cours de développement.

Actualités