REPUBLIQUE DU SENEGAL - MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Les chiffres

Au Sénégal, des études récentes ont permis d’évaluer le fardeau des hépatites virales B et C avec des taux de prévalence  de  9% à 11% pour l’HVB et de 2% pour l’HVC.

Pour l’hépatite B , grâce à la vaccination universelle des nouveau-nés contre l’hépatite B pratiquée depuis 1999  dans le cadre du programme national de lutte contre les hépatites et l’introduction de cette vaccination dans le programme élargi de vaccination (PEV) la séroprévalence globale des porteurs chroniques du VHB  a diminué de 17 à 10 %.

Pour l’hépatite C, La séroprévalence et les facteurs de risque identifiables sont encore mal connus et caractérisés. Chez les donneurs de sang  et les  femmes enceintes, la prévalence de l’hépatite C est faible  inférieur à 2 %. Dans certaines populations à risque  telles les utilisateurs de drogues par voie injectable, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (MSN), cette prévalence est  en revanche supérieure à 10% selon des études concordantes.

Les génotypes les plus fréquents sont les génotypes A et E pour l’hépatite B  et les génotypes 1, 2 pour l’hépatite C.
Pour l’hépatite E, une épidémie récente à Kédougou bien documentée a permis de mesurer la morbidité et la mortalité de cette infection surtout chez les femmes enceintes, mortalité supérieure à 30%.

Cependant globalement ces études restent limitées à des populations à risque  et la détermination de la prévalence de ces infections en population générale reste un  véritable défi.

Co-infections Hépatites/VIH

Les co-infections du virus d’immunodéficience humaine et des virus des hépatites  sont  des  facteurs importants de comorbidité et de mortalité chez les personnes vivant avec le VIH. Ce sont des  facteurs de gravité bien identifié, avec une évolution plus rapide des infections virales B ou C vers les complications, une moindre efficacité des traitements et des difficultés spécifiques liées à la prise en charge concomitante de l’infection par le VIH.

Au Sénégal, la co-infection VHB / VIH est estimée à 3,2 %; de même que celle VIH/ VHD.

Selon une étude conduite par le PNLH sur les personnes à risque, notamment le personnel de santé  la coïnfection VHB/VHC semble plus faible 1,71 %.

Des co-infections HIV/HBV et HCV ont été retrouvées dans certaines études, mais leur prévalence est faible, estimée à 0,5 %.

L’Hépatite B

Prévalence

85 % de la population sénégalaise ont au moins un marqueur du virus de l’hépatite B(VHB)

Morbidité 

Après une infection   aigue, 20 %  deviennent des porteurs chroniques. Ainsi 17% de la population sénégalaise sont des porteurs chroniques  dont 20 à 30%  évoluent vers la cirrhose et le cancer du foie après un délai  moyen de 20 à 30 ans. Le VHB est le 2nd carcinogène après le tabac ; selon l’OMS il est responsable  de 80% des cancers du foie  qui est le premier cancer de l’homme.

Mortalité 

La mortalité liée à l’Hépatite B n’a pas été évaluée au Sénégal, mais elle semble élevée. Elle est estimée à 1,5 à 2 millions /année dans le monde

L’Hépatite C

Prévalence

2 % de sujets infectés par le virus de l’hépatite C (VHC)  dans la population sénégalaise

Morbidité  

L’histoire naturelle de l’hépatite C est moins bien connue que celle de l’hépatite B.

Elle  évolue vers la chronicité dans 80 %  des cas,  mais également vers la cirrhose et le cancer du foie

Mortalité 

Elle n’a pas été convenablement évaluée .

L’Hépatite B

Prévalence

85 % de la population sénégalaise ont au moins un marqueur du virus de l’hépatite B(VHB)

Morbidité

Après une infection   aigue, 20 %  deviennent des porteurs chroniques. Ainsi 17% de la population sénégalaise sont des porteurs chroniques  dont 20 à 30%  évoluent vers la cirrhose et le cancer du foie après un délai  moyen de 20 à 30 ans. Le VHB est le 2nd carcinogène après le tabac ; selon l’OMS il est responsable  de 80% des cancers du foie  qui est le premier cancer de l’homme.

Mortalité

La mortalité liée à l’Hépatite B n’a pas été évaluée au Sénégal, mais elle semble élevée. Elle est estimée à 1,5 à 2 millions /année dans le monde

L’Hépatite C

Prévalence

2 % de sujets infectés par le virus de l’hépatite C (VHC)  dans la population sénégalaise

Morbidité                                                                                              

L’histoire naturelle de l’hépatite C est moins bien connue que celle de l’hépatite B.

Elle  évolue vers la chronicité dans 80 %  des cas,  mais également vers la cirrhose et le cancer du foie

Mortalité

Elle n’a pas été convenablement évaluée .

Prévalence des hépatites virales au Sénégal


Types d ’hépatites

Prévalence  dans la population générale

Prévalence dans les hépatites aigues

Prévalence dans les hépatites chroniques et hépatocarcinomes

hépatite A

100 % avant l’âge de 10ans

79 % (enfants)
< 1 % chez les adultes

0%

hépatite B

85 %
17 % porteurs chroniques

3 % (enfant)
75 % (adulte)

89,5%

hépatite C

2 %

20 %

18 – 20 %

hépatite D

2,9 %

14 %

25-30 %

hépatite E

18 %

?

0 %

hépatite G

15,8 %

?

?

Actualités